À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Dans l’oeil des marchés

Olivier Delamarche: Associé-gérant et fondateur de Platinium Gestion (Paris).

Il y a deux choses : la crise qui frappe les pays méditerranéens et au-delà même d’un possible effondrement de l’euro, la perspective d’un krach obligataire mondial dont on peut craindre que l’Europe méditerranéenne soit l’étincelle, quand on considère les montagnes de dettes (y compris bancaires) que portent les pays développés, comme indiqué dans le tableau ci-dessous.Il y a deux choses et derrière elles, il y a les marchés ; il y a la pression et même – selon une perception qui est en train de devenir de plus en plus commune – l’omnipotence des marchés. Ces « marchés » qu’on ne nomme pas plus précisément mais qui passent, depuis la crise de 2008, pour le Deus ex machina de l’économie mondiale.N’est-ce pas beaucoup leur prêter ? N’est-il pas illusoire de les croire dotés d’une ligne de conduite ferme et arrêtée – illusoire et même contradictoire –, puisque cela revient à nier l’idée même de marché ? Quoi qu’il en soit, il semble acquis que les pays méditerranéens sont désormais dans l’oeil des marchés, comme dans l’oeil d’un cyclone qui pourrait bien tout emporter. Et pour tenter d’y voir plus clair, nous avons sollicité l’avis d’un homme de marché.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 80 : L’Europe méditerranéenne en crise sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2012-1.htm