À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Dynamiques de l’investissement en Méditerranée : vers un partenariat plus équilibré entre les deux rives ?

Bénédict de Saint-Laurent:
Jeanne Lapujade:
Zoé Luçon:
Emmanuel Noutary: ANIMA Investment Network.

La Méditerranée résiste jusqu’à présent plutôt bien à la crise internationale. La croissance a nettement moins diminué pour les pays MED que pour les pays européens en 2009 : entre 2 et 5 % de croissance pour les pays MED – et même 8 % pour le Liban-, contre une récession globale de 4,1 % en Europe. Les conséquences sur les revenus externes ne sont pour l’instant pas aussi fortes qu’on le redoutait. Les exportations sont ainsi retombées à environ 280 milliards (Mds) d’euros au total en 2009 (contre 360 Mds en 2008), leur niveau de 2007. La baisse n’a pas dépassé 5 % pour les revenus du tourisme (57 Mds d’euros) et 9 % pour les transferts des migrants (32 Mds d’euros). Les annonces d’investissement direct étranger (IDE), enfin, suivies par l’observatoire ANIMA-MIPO, sont restées stables en 2009 dans les pays du Maghreb et Mashreq, en particulier grâce aux petites et moyennes entreprises (PME), et surtout du fait des entreprises européennes, dont le niveau d’investissement est resté le même dans la région malgré la crise.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 74 : La Méditerranée sans l’Europe, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2010-3.htm