À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’Iran et la Méditerranée, ou l’illusion de la puissance

Barah Mikaïl: Chercheur au FRIDE et Membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée

Neuf ans après les invasions successives de l’Afghanistan et de l’Irak, le sud et l’est de la Méditerranée auraient-ils connu les conditions de leur absorption potentielle par des forces tierces indésirables ? A en croire maints observateurs et acteurs politiques de la région, il y a là une réalité qui tombe sous le sens. Non pas que cette région soit plus ouverte maintenant à des ingérences qui remettraient en cause les modalités souveraines d’exercice du pouvoir par les institutions en place. Bien au contraire, si l’on excepte la nature structurellement cacochyme de l’échiquier politique libanais, on ne peut que constater combien les détenteurs du pouvoir en Méditerranée demeurent généralement assurés de leurs assises. Dans le même temps, cela ne fait pas pour autant bénéficier les gouvernants en place de forteresses insensibles aux vents venus de l’extérieur.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 74 : La Méditerranée sans l’Europe, sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2010-3.htm