À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’Iran peut-elle devenir une « surperpuissance » énergétique ?

Didier Chaudet: Chercheur à l’IPSE, en charge du programme « Iran et Asie du Sud » et chercheur non-résident pour l’IPRI (Islamabad Policy Research Institute).

L’Iran est un des plus gros exportateurs de pétrole au monde, et aussi l’un des plus gros producteurs. Il possède les deuxièmes réserves de gaz, et, avec un accès à une technologie moderne adéquate, Téhéran pourrait devenir un très sérieux compétiteur pour la Russie. De là, une question peut légitimement se poser : l’Iran pourra-t-il devenir une « superpuissance » énergétique ? Pour répondre à cette question, l’analyse ne pourra pas porter que sur les questions énergétiques en elles-mêmes, il faudra les associer à la situation géopolitique, et aux orientations diplomatiques de la République islamique, pour savoir si cette dernière saura mener une politique lui permettant d’atteindre cet objectif. Ou si au contraire, ses choix, sur les dossiers énergétiques mais aussi économiques au sens large, de politique étrangère, de sécurité, ces dernières années et jusqu’à aujourd’hui, rendrait le dit objectif inaccessible. Une évolution vers un statut de « superpuissance » énergétique aurait-elle un impact sur le marché méditerranéen et européen ?