À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

L’immigration algérienne en France : histoire et actualité

Gilbert Meynier:
Pierrette Meynier: Ancienne professeure au lycée Hihi el- Mekki (Constantine), présidente de la Cimade Rhône-Alpes.

La migration algérienne vers la France a commencé à la fin du XIXe siècle. Elle a été accélérée par les demandes de main d’oeuvre pendant la première guerre. Elle s’est ensuite poursuivie, outre à Paris, notamment dans le Nord, en Lorraine, à Lyon-Saint Étienne et à Marseille, mais avec des reflux – lors de la crise économique des années 30 et pendant la deuxième guerre. Elle s’est accélérée après 1945 et durant les « trente glorieuses ». Elle a fortement reflué à partir de 1974, bloquée qu’elle a été conjointement par les autorités française et algérienne. Depuis, de masculine qu’elle était surtout, elle a évolué avec les regroupements familiaux, mais elle n’a jamais cessé et elle tend à reprendre depuis la dernière décennie du XXe siècle. Mais aujourd’hui, c’est dans la conjoncture tragique du verrouillage de l’Europe par le système Frontex, en coopération avec le Maghreb et en partenariat non dit avec le pouvoir algérien pour traquer les harragas qui tombent, en Algérie, depuis 2008 sous le coup d’une pénalisation par la loi.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 77 : Révoltes arabes : premiers regards sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2011-2.htm