À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La Révolution islamique de 1979 : mutation de l’opposition politique

Farhad Khosrokhavar: Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).

La Révolution islamique de 1979 a induit des transformations profondes dans la nature même de l’opposition au régime. L’écrasante majorité de l’opposition externe contre le régime du chah a été plus ou moins neutralisée par le retour des opposants en Iran dont les jeunes islamistes sont devenus les membres de la nouvelle élite politique et militaire. Pour ce qui est de l’opposition interne, c’est dans l’espace ouvert par la théocratie islamique qu’elle s’est constituée, au nom de la réforme interne au régime plutôt qu’en rupture avec elle. Cette « docilité » de l’opposition et l’incapacité de l’opposition externe à s’agréger ont assuré la longévité du régime théocratique, les « réformistes » se comportant avec une large docilité à l’égard du pouvoir, même lorsqu’ils l’ont contesté dans ses excès.