À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La crise grecque. Un poignard dans le dos de l’Europe ?

Georges Prévélakis: Professeur des Universités, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1).

Contrairement à l’Irlande, l’Espagne et le Portugal, la Grèce s’enfonce dans la crise. Cette exception est utilisée comme un argument par les économistes qui s’opposent à la stratégie européenne de sauvetage des pays-membres en crise. Pourtant, l’explication de la spécificité grecque n’est pas à chercher dans les grands débats économiques. La Grèce, contrairement aux autres pays européens frappés par la crise de 2008, ne doit pas être replacée seulement dans le contexte économique européen, mais aussi dans celui de la Méditerranée orientale. Pendant les dernières années, elle s’est ainsi trouvée au croisement de deux familles de crise, une économique et une politique et institutionnelle. La prise de conscience de cette double appartenance crée un nouveau défi pour l’Europe. La crise grecque constitue certes une difficulté, mais aussi une opportunité de renouveau intellectuel pour l’Union européenne et ses institutions.