À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La territorialité du vote pour l’Assemblée Nationale Constituante Tunisienne de 2011

Maher Ben Rebah: UMR PACTE.
Alia Gana: CNRS, UMR Ladyss.
Gilles Van Hamme: Université libre de Bruxelles

Les résultats du scrutin du 23 octobre 2011, qui consacrent le parti Ennahdha comme la première formation politique en Tunisie, interrogent fortement sur l’importance des inégalités sociales et territoriales comme clé de compréhension des comportements électoraux. Une analyse de géographie et de sociologie électorale s’appuyant sur le croisement de la cartographie des résultats et des données socio-économiques des circonscriptions, complétée par une enquête auprès des électeurs, fait ressortir une très forte « territorialité » du vote. Celle-ci n’est cependant pas réductible aux caractéristiques socioéconomiques des circonscriptions. Elle intègre également les dimensions sociohistoriques et culturelles des territoires et renvoie à l’insertion des individus et des groupes dans une multiplicité de réseaux (familiaux, tribaux, partisans, associatifs ou de nature clientéliste).

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 82 : Égypte, Tunisie : de la rue aux urnes sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2012-3.htm