À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La variable énergétique dans la crise syrienne : la question stratégique du contrôle d’un futur gazoduc méditerranéen

David Rigoulet-Roze: Enseignant et chercheur, ainsi que consultant en relations internationales, spécialisé sur la région du Moyen-Orient. Il est rattaché à l’Institut d’Analyse Stratégique (IFAS).

La variable énergétique - tout particulièrement gazière - est souvent présentée comme le facteur déterminant, sinon exclusif, qui serait à même de rendre compte du conflit en Syrie lequel a dégénéré en véritable guerre civile, depuis la seconde moitié de l’année 2011, et dont les différents acteurs - qu’il s’agisse des insurgés sunnites ou du régime alaouite de Bachar al-Assad - bénéficient tous, à des degrés divers, de soutiens extérieurs. Au demeurant, s’il convient de ne pas sous-estimer cette variable gazière avec la question stratégique s’il en est du contrôle d’un éventuel gazoduc, il faut dans le même temps se garder de la surestimer dès lors que d’autres variables non moins importantes comme la dimension confessionnelle, induite par la polarisation sunnite versus chiite, intervient également très largement, voire s’y superpose.