À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

La vulnérabilité des réfugiés palestiniens à la lumière de la crise syrienne

Jalal Al Husseini: chercheur associé. IFPO Amman (USR 3135, CNRS – Ministère des Affaires Étrangères).
Kamel Doraï: Chercheur CNRS. Migrinter (UMR 7301, CNRS – Université de Poitiers).

Depuis 2011, la crise syrienne et ses conséquences sur la population des quelque 500 000 réfugiés palestiniens qui y résident a fait rejaillir la vulnérabilité de cette population dans l’ensemble des pays du Moyen-Orient depuis son exode de 1948. Loin des discriminations sociales et économiques dont ils ont été les victimes dans certains pa ys voisins, comme au Liban, les réfugiés palestiniens se sont vus assurer en Syrie un accès sans entraves particulières à tous les secteurs de l’instruction publique ainsi qu’au marché du travail local. Mais la rébellion syrienne et la guerre civile qui s’en est suivie depuis 2011 les a ramenés à leur condition première : un peuple apatride, otage du conflit en cours, dépourvu d’une réelle protection étatique et exclu du système universel de protection des réfugiés mis en place par les Nations unies au début des années 1950.