À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Langues régionales : il y a deux siècles, une mort programmée…

Robert Bistolfi: Membre du comité de rédaction de Confluences Méditerranée.

Constructions humaines, les langues sont chose éphémère, mais leur mort n’est pas toujours naturelle : prédite depuis longtemps, comme dans le cas des langues régionales, leur agonie peut être interminable. Il y a deux siècles déjà, leur disparition semblait inscrite dans la marche inexorable de l’histoire. Chateaubriand, dans le passage des Mémoires d’Outre-tombe relatif à son voyage de 1791 aux Etats-Unis, rapproche la destruction des cultures et langues amérindiennes de l’étiolement des vieilles langues des provinces métropolitaines  : « Ne cherchez plus en Amérique les constitutions politiques artistement construites : la monarchie des Hurons, la république des Iroquois. Des peuplades de l’Orénoque n’existent plus ; il n’est resté de leur dialecte qu’une douzaine de mots prononcés dans la cime des arbres par des perroquets redevenus libres ». Sautant du Nouveau Monde en France, il constate : « Quelque chose de cette destruction s’est accompli et s’accomplit encore en Europe. Aujourd’hui, le bas-breton, le basque, le gaëlique meurent de cabane en cabane, à mesure que meurent les chevriers et les laboureurs ».

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 76 : Stratégies islamistes sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2011-1.htm