À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Le pays qui était de couleur égarée, destins de l’Unité italienne (1861-2011)

Serge Airoldi: Journaliste au quotidien Sud Ouest de 1992 à 2008, Serge Airoldi collabore aujourd’hui à plusieurs revues comme Fario, Le Festin, Le Matricule des Anges. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Les Chevaux (La Fosse aux Ours, 2004), Le Veilleur de Matera (La Fosse aux Ours, 2006), Comme l’eau, le miroir changeant (Fario, 2010) et Les Roses de Samode (Cheyne, 2011).

Débarrassée depuis le 12 novembre de Silvio Berlusconi dont les marchés financiers et la crise en Europe ont eu finalement raison, l’Italie doit s’engager maintenant dans une autre gouvernance après dix-sept ans d’extravagances qui n’ont rien épargné à la chronique et au pays. Le hasard fait que la chute du Cavaliere intervient à la fin de l’année où l’on célébrait le 150è anniversaire de l’Unité italienne. En 1861, Mazzini, Cavour, Garibaldi et beaucoup d’autres imaginaient en effet une unification du royaume. Un projet gigantesque qui a pris corps, une espérance de virtu qui est devenu un pays réel lequel, toutefois, a connu depuis, toutes les aventures et tous les périls.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 78 : Bouleversements stratégiques dans le monde arabe sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2011-4.htm