À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Les associations « modernes », fer de lance de la société civile ?

Pierre-Jean Roca: CNRS (« Les Afriques dans le monde ») et IEP de Bordeaux. p.j.roca@sciencespobordeaux.fr

En Algérie, le milieu associatif est ancien et multiforme : des mouvements de jeunesse de l’époque socialiste aux associations religieuses, en passant par les clubs sportifs, tous ces regroupements forment une galaxie complexe. Au sein de celle-ci, des associations culturelles, de service ou de plaidoyer émergent aujourd’hui. Elles sont « modernes » par deux caractéristiques : elles tournent clairement le dos aux formes associatives connues jusque là puisqu’elles ne sont pas constituées à base de sociabilité et d’enrôlement soit communautaire, soit de proximité. Par ailleurs, elles sont adossées à des dynamiques internationales (relations avec des financements et des associations européennes, et organisation des activités sous forme de « projet »). Partie émergée de l’iceberg « société civile », ces associations sont-elles des groupes « tolérés », reliques de la « libéralisation » de 1988, ou des formes d’avenir annonciatrices d’un printemps algérien ?

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 81 : Algérie, 50 ans après sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2012-2.htm