Suivez nous!

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Les interactions Eau-Énergie : une menace pour la sécurité énergétique des États

Alexandre Taithe: Chargé de recherche, Fondation pour la recherche stratégique.

En réponse à une concurrence accrue pour l’eau douce et à une raréfaction de la ressource renouvelable sur les rives Sud et Est de la Méditerranée, les pouvoirs publics ont privilégié les solutions consistant à augmenter la ressource disponible. Fondéssurunegestionparl’offre,ceschoix,qu’il s’agisse entre autres du recours au dessalement de l’eau de mer, à l’exploitation des aquifères (à eau renouvelable ou fossile), aux transferts massifs d’eau sur de longues distances, ont pour point commun un coût énergétique très élevé. En 2025, la demande en électricité pour l’eau des pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée devrait représenter près de 20 % de la demande totale en électricité de ces États, tous usages confondus...Les contraintes multisectorielles d’une telle empreinte énergétique, et les pistes de réduction de cette dernière, seront examinées en comparaison avec l’Asie du Sud, où l’intrication eau/énergie/agriculture s’avère encore plus marquée que dans l’espace méditerranéen. A ce triptyque et entrelacs d’enjeux s’ajoute désormais une quatrième dimension, le climat, ce qui réduit encore les marges de manœuvre des acteurs des politiques de l’eau et de l’énergie.