À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Les libéraux face à la libéralisation du marché politique : le Wafd au défi de la concurrence

Clément Steuer: Chercheur associé au Cedej et au laboratoire Triangle, Clément Steuer est soutenu par une bourse de la région Rhône-Alpes.

Représentant de la famille libérale, le Wafd est le plus ancien parti d’Égypte. Au cours des dernières années, alors que le système partisan égyptien a connu deux transformations brutales, passant d’hégémonique (1977- 2010) à bipartite (2011-2013), avant de devenir fragmenté (2015), la position du Wafd au sein de ce système s’est elle aussi modifiée. Principal parti de l’opposition légale face au PND dans les années 2000, il est devenu en 2011 le principal parti de l’opposition séculière face aux Frères musulmans et aux salafistes, mais n’est aujourd’hui que le troisième parti représenté dans un Parlement dominé par les députés indépendants. De fait, le Wafd n’a que très partiellement profité de l’importante croissance dont a bénéficié dans son ensemble le segment libéral du marché politique. Cette sous-performance s’explique par l’apparition de nouveaux concurrents, mais aussi par l’ambiguïté de sa stratégie, qui a brouillé son identité et indisposé une partie de l’électorat libéral.