À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Retour sur une relation identitaire : L’Italien vu de Nice

Robert Serravalle:

Engagé dans des conditions douteuses, le récent débat sur l’identité nationale a permis de constater combien nos sentiments d’appartenance sont matière fragile. Que chacun d’entre nous s’interroge sur la pluralité des apports qui l’ont fait, les choix réfléchis ou subis qui ont été les siens, cette réflexion-là peut être heureuse ; mais, attentive aux enracinements, elle doit également être ouverte sur l’avenir et ses nouveautés. Pour échapper aux remous du moment, il n’est pas inutile de remonter dans le temps et d’observer comment notre perception de l’identité s’est modifiée à chaque époque. Comment, aussi, elle peut accueillir de l’inattendu. Cela vaut pour l’identité d’une collectivité comme d’un individu. S’il prend un peu de distance, tout Niçois né avant la guerre 1939-1945 devra admettre que son ancrage dans le Comté, aussi évident et solide soit-il, d’une part n’est pas unique, d’autre part a été soumis à un remodelage au fil des années. Car l’âge, bien sûr, joue : il vaut voyage au long cours et fait que chaque port d’escale a ajouté de nouveaux éléments à une identité nécessairement composite.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 76 : Stratégies islamistes sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2011-1.htm