À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Révolution, élections et évolution du champ politique tunisien

Mohamed Chérif Ferjani: Professeur des Universités, Chercheur au GREMMO, à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée CNRS-Université Lyon2.

L’évolution du paysage politique tunisien est loin d’être stabilisée. Au lendemain du 14 janvier 2011, on a assisté à une explosion du champ politique : en quelques semaines, le nombre des partis a dépassé la centaine. Cependant les élections du mois d’octobre 2011 ont commencé à produire une restructuration du champ politique. Cet article analyse ce phénomène, en cherchant surtout à décrypter ses soubassements. La grande interrogation pour l’avenir est de savoir si Ennahda réussira à reconstituer le système État-Parti qui a dominé en Tunisie depuis l’indépendance et dans lequel les autres partis n’auront le choix qu’entre le rôle d’une opposition servile ou celui d’une opposition stérile.

Notes
1. Le politique et le religieux dans le champ islamique, Fayard, Paris, 2005, Islamisme, laïcité et droits de l’Homme, l’Harmattan, Paris, 1992, Les voies de l’islam, approche laïque des faits islamiques, le Cerf, CRDP de Franche Comté,Besançon, 1996.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, cet article ou l’intégralité du Numéro 82 : Égypte, Tunisie : de la rue aux urnes sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2012-3.htm