À l'iReMMO

Dernier Numéro

design by Studio4u
And Patrick Habis

Révolutions arabes : pas de démocratisation sans décentralisation

Marc Lavergne: Géographe, directeur de recherches au CNRS, GREMMO (UMR 5291).

Les soulèvements du monde arabe ont provoqué un affaiblissement durable de la perception de l’Etat par la population, et de sa capacité à gérer les affaires publiques depuis le centre. Devant la difficulté des nouveaux pouvoirs à s’imposer ou à répondre aux aspirations exprimées aux échelles régionales ou locales, des revendications décentralisatrices s’expriment par des attitudes de défi. Dans un contexte de crise économique et d’une mondialisation qui impose ses contraintes de rentabilité, les Etats sont incapables dans la plupart des cas de répondre à ces aspirations nouvelles par la redistribution de rentes. Comme le montre l’exemple de Damiette en Egypte, c’est donc peut-être dans la libération du dynamisme des villes et des régions négligées par les capitales, grâce à l’affirmation d’élites locales légitimées par la population, que se trouve la clé du rétablissement politique et social du monde arabe.

Vous pouvez vous procurer, en version numérique, l’intégralité du Numéro 85 Villes arabes : conflits et protestations sur le site de Cairn.info à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2013-2.htm